RAL du BSL ce 30 octobre?

Ola!
[humeur]Il y a des personnes ultra-méga-hyper-trop connectées, et je dois pas être trop loin d’en faire partie… Mais il y a aussi d’autres qui vivent dans des mondes parallèles, à moins que ce ne soit une bulle privative exclusive, genre face-de-bouc? Fin brève, je n’ai jamais réussi à obtenir une réponse de notre colocataire… et cela me déprime un peu![/humeur]
En conséquence, personnellement moi JE déclare la prochaine Rencontre Accès Libre du Bar-Sur-Loup au vendredi 30 octobre dès 17h30. Comme on ne sait pas ce que seront les nouvelles ‘mesures’ et que dans ce chapitre, nous savons que l’improbable voire le pire est toujours possible, on va rester sur la règle actuelle : masque, lavage de mains aux sanitaires en face du local, et si une onzième/douzième/quatorzième personne arrivait, on squatterait l’autre salle juste séparée par une vitre.

En attendant, hop! un prénom ou pseudo sur le sondage de participation + un commentaire en cas de demande spécifique, c’est ICI!

Sinon, quoi de neuf ?
Et bien, l’action des « 100 PC » progresse, voire sur le blog de Linux Azur.
Linux Azur s’est portée volontaire comme installeur dans la campagne de déploiement lancée par Emmabuntüs/Debian-Facile, et nous testerons leurs outils lors de cette RAL.

Et ce qui devient urgent de diffuser, proposer des contenus, des animations, etc… c’est la JM2L, Journée Méditerranéenne des Logiciels Libres qui se tiendra le samedi 28 novembre! Alors, parlez-en largement tout autour de vous, et si vous connaissez une personne contributrice du logiciel libre, invitez la à venir s’exprimer!
Ça se passe ICI : soyez moteur, contributeur, et convaincant!

Je compte sur vous!
Vincent.

Confits par le soleil?

Ola!
On se refait un confinement pour se protéger de l’astre solaire?
Le village du Bar Sur Loup a des allures de couvre-feu… Ou de villages du Nord désertés par leurs occupants partis en vacances…

On va essayer de changer cela, de se revoir, non?
Histoire de tenter de se reconnaître malgré les méfaits du confinement et les visages masqués… Et puis je mettrais bien en route une « distromobile » à la sauce Pinson moi…

Je lance un sondage! C’est ICI!

Côté nouvelles? Notre participation à l’action de recyclage massif de cent ordinateurs, à l’initiative du NICELAB https://blog.nicelab.eu/
On potasse la distro à installer, mais aussi comment l’installer, on en reparle en septembre, et avant en RAL dès qu’une reprend!

Et au Bar Sur Loup? Et bien il y a un projet sympathique lancé par un jeune couple, nouveaux au Bar Sur Loup, avec la mise en place d’un espace de Co-Working, et ils sont intéressants, de par leurs expériences, et notamment de leurs approches dont une grande part de valeurs sont celles portées par Linux Azur.
Passez donc les voir, plus d’infos là : http://auxrendezvousduloup.com/ouverture-du-coworking

A très bientôt!
Vincent.

Profiter du confinement pour se désintoxiquer des médias!

Ola!

Le temps semble suspendu, tous nos horaires, nos cadences, nos contraintes quotidiennes, nos devoirs si étroitement liés à nos vies qu’ils en étaient devenus le contenu de nos vies, et par manque de place définissaient nos vies… tout ceci est suspendu, même les activités ‘annexes’, les exutoires, sont suspendues.
Chacun compense avec frénésie dans les activités sérieuses persistantes, celles ‘définissant’ encore nos vies. Le nettoyage du foyer, du jardin, de la voiture… pour l’illusion de gagner du temps quand tout recommencera?
Quand?
Comment?
Les incertitudes sont grandes, alors on se tient ‘informé’, sur-informé, submergé par des annonces contradictoires…

https://reporterre.net/Le-Covid-19-vu-par-les-dessinateurs

Je vous invite à tirer parti de cette pause imposée pour prendre du recul, tuer l’anxiété générale génératrice de moult comportements individualistes voire déviants. Il faut chercher l’information, se questionner sur ces affirmations, se préserver des communications utilisant les sentiments comme justification.
C’est le cas de nombreux opportunistes qui alimentent nos peurs et incompréhensions en proposant des explications toutes faîtes, et chacun trouvera celle qui correspondra à ses propres croyances…
Alors, évidemment, nos sur-informateurs ont déjà pensé pour nous, en exigeant de ne lire/croire que les publications officielles.
Outre les dangers d’une source unique, celles-ci se contredisent dans le temps, sont incomplètes et manquent cruellement de références pour être considérées comme suffisantes, voire exploitables.

Il faut compulser d’autres sources d’information et les éprouver à notre raisonnement. En phase de confinement, L’Internet est une source. Les articles Wikipedia, quand ils sont bien référencés, sont souvent bien plus pertinents, surtout en faisant l’effort de lire les références en bas de page…
Une autre méthode peut être d’aller consulter des sites d’opinion, clairement orientés, en en consultant plusieurs, en les confrontant entre eux et à notre vécu, à notre raisonnement. Par exemple, consulter les sites de L’Humanité et du Figaro, les sites gouvernementaux et ceux des ONG…
Pour ceux maîtrisant la lecture d’une langue étrangère, il est souvent enrichissant de choisir une source d’information étrangère.

Je ne mets volontairement pas de liens, c’est à chacun de le faire. J’écris juste que lorsqu’on nous inflige des chiffres catastrophiques d’une situation dramatique, il faut systématiquement faire face en relativisant, en vérifiant les ordres de grandeurs d’autres phénomènes comparables (exemple de recherche sur DuckDuckGo).

La situation actuelle est exceptionnelle, et pas que sur le plan sanitaire, il faut vraiment prendre conscience de ce qui se joue, pour que notre société, notre humanité, ressorte plus forte de cette pandémie. Il ne faut pas laisser les opportunistes dégrader encore nos fondamentaux, et pour cela, il faut l’implication de tous.

Profitons de cet isolement pour paradoxalement renforcer nos relations de voisinage, nos liens avec notre entourage éloigné, confronter nos vécus, nos raisonnements. Posons-nous la question de la pertinence de notre style de vie, et de l’importance de nos libertés!

Comme déjà abordé, il y a actuellement de nombreuses initiatives citoyennes de mises à disposition de serveurs de communication et d’échanges, loin de toute démarche commerciale.
Essayons Jitsi, et explorons l’univers du logiciel libre, tout un monde tellement plus sincère que celui qu’on nous impose comme seule vérité.

Portez-vous bien,
Vincent.